Les véhicules servant au transport de malades et de blessés (ambulances, VSL), qui sont des personnes affaiblies.

Ces personnes sont donc susceptibles de contracter de maladies plus facilement.

En tant que professionnel de santé, l’ambulancier doit assurer la continuité des soins afin de limiter les risques. l’ambulancier est formé à l’hygiène et suivre des protocoles de nettoyage et de désinfection.

Désinfection des véhicules

Afin de limiter la propagation des germes et garantir un service de qualité, des procédures de nettoyage et de désinfection sont mises en œuvre et s’appuient obligatoirement sur les documents suivants :

  • protocole mis en œuvre entre chaque transport ;
  • protocole hebdomadaire de nettoyage et de désinfection complète, également mis en œuvre à la demande, avant le transport d’un patient fragile ou après le transport d’un patient signalé contagieux ;
  • document d’enregistrement : un document enregistrant chronologiquement toutes les opérations de nettoyage et de désinfection conservé dans l’entreprise pour être présenté aux contrôles des autorités compétentes, à la demande des prescripteurs ou des patients eux-mêmes.